• Le 14 juin, nous fêterons la femme mais aussi la mère de famille, cette grande oubliée depuis cinquante ans !

    Ciel, des femmes ont osé émettre des réserves sur la grève du 14 juin prochain ! Horreur, des femmes organisent ce même jour un projet qui colle à leur image ! Au secours, les femmes UDC ont un discours dissonant de celui imposé par les groupies du féminisme !


    Les multiples associations féministes à l’origine de la grève sont choquées que les femmes UDC ne les suivent pas docilement. Nous préférons marquer cette journée par une action concrète, qui aidera vraiment les femmes, les enfants et même les hommes, car la famille est aussi une affaire d’hommes. Cette association est l’ASME (l’aide suisse pour la mère et l’enfant).


    Mais pourquoi tant de bruit pour un simple repas de soutien me direz-vous ?


    Simplement parce que nous avons choisis, plutôt que la manifestation dans la rue, de soutenir, ce jour-là précisément, une association qui se préoccupe des femmes, de leur souffrance, de leur place dans la société et de leur rôle de mères de famille, dont le rôle est essentiel pour tout pays. Cette association, aux racines chrétiennes, valorise la maternité en proposant une assistance, une écoute et un soutien financier aux femmes dans la précarité. Beaucoup de femmes se retrouvent très seules à l’annonce d’une grossesse, pour toutes sortes de problèmes qui leur sont propre et la seule réponse est souvent l’avortement. Rapide et certes terriblement efficace, celui-ci laisse de grosses séquelles psychologiques aux femmes. Aucune autre piste n’est véritablement mise en place ni par notre gouvernement et encore moins par la plupart des féministes qui défileront le 14 juin qui permette aux femmes de vivre sereinement leur grossesse.


    grossesse.jpgLe 14 juin, nous serons libres de penser et de manifester comme bon nous semblera. Hors du moule imposé par les grévistes de gauche ! Libre de penser, libre de notre ventre, libre de le célébrer !