Pétition : La vignette Stick’air ou la dernière filouterie du Conseil d’Etat

logo pétition stickair2.png

Imaginons que vous payiez votre ticket pour voyager en train mais qu’au moment du départ, vous ne puissiez pas le prendre parce que votre ticket est, par exemple, de couleur orange, et que les CFF ont décidé d’interdire à tous les voyageurs muni d’un ticket orange l’accès à leurs trains ce jour-là, sans pour autant rembourser ce même ticket. Cela serait impensable ! Et pourtant, cette pratique est possible à Genève. En effet, le Conseil d’Etat poursuit sa politique anti-voiture en interdisant aux véhicules les plus polluants de circuler durant les jours de pic de pollution. Chaque jour d’interdiction est un jour de perdu pour celui ou celle qui s’est acquitté(e) de son impôt sur les véhicules. Ceux-ci ont payé pour circuler librement 365 jours par année.

Cette pétition dénonce cette filouterie ! Le Conseil d’Etat ne rembourse pas les jours d’interdiction ni ne dédommage les citoyens, pourtant en règle avec cet impôt. Ceux-ci sont pour la plupart issus de la classe moyenne et n’ont pas les moyens d’acheter une voiture plus récente ou d’utiliser d’autres moyens de locomotion. Nous demandons au Grand Conseil de corriger l’impôt sur les véhicules pour dédommager à hauteur de dix francs par jour d’interdiction de circuler, les propriétaires de véhicules pénalisés. Cette somme correspond à un billet journalier des TPG.

Pour télécharger et signer la pétition "Vignette Stick’air ou la dernière filouterie du Conseil d’Etat": Appuyez ici!

Pour aimer la page FB et suivre l'actualité de cette pétition: Appuyez ici!

Commentaires

  • Bonjour

    Cela va même plus loin je trouve...Lorsque l'on m'a vendu la voiture, il n'était indiqué à nulle part sur le contrat que je ne pourrais l'utiliser certains jours.

    A partir du moment que le véhicule est homologué/visite technique passée...

Les commentaires sont fermés.