01/10/2017

Gd Conseil 2018 : J’y vais !

Voilà déjà plusieurs années que je suis active au sein de l’UDC-Genève, aussi bien sur les stands pour récolter des signatures qu’en participant aux diverses manifestations organisées par mon parti. J’ai appris la politique genevoise sur le terrain, en me frottant à la population et en assumant mon rôle de déléguées de l’UDC-Genève aux assemblées des délégués organisées aux quatre coins de mon pays.

Loin de me décourager, cela m’a au contraire conduit tout naturellement à me mettre à disposition de mon parti pour pour les élections au Gd Conseil 2018. Ma candidature a été validée le 26 septembre dernier. J’ai donc le plaisir de vous annoncer que je suis candidate au Grand-Conseil.

Optimiste de nature, je veux – comme tout le monde - une Genève qui rayonne, mais je ne veux pas accepter de sacrifices insensés pour y arriver. Pour certains de nos politiciens, cela passe par une sur-densification incontrôlée, l’abandon de nos frontières et une immigration massive. Notre population est plus nombreuse (au mètre carré) que Tokyo : est-ce que nous trouverons la quiétude dans une population encore plus nombreuse ? Les enjeux sont aussi nombreux qu’importants, la tâche est d’autant plus palpitante !

21:45 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | |

24/09/2017

Sécurité alimentaire : le peuple suisse à la patate !

Ce dimanche, les Suisses ont témoigné massivement leur attachement à la culture locale et biologique. A observer certaines étiquettes des légumes vendus dans nos supermarchés, cette loi arrive au bon moment pour remettre ce petit monde sur le droit chemin.


En effet, 78,7% de personnes ont voté pour la sécurité alimentaire. Ce score me rend optimiste car il prouve que les citoyens de ce pays se préoccupent de l’indépendance alimentaire ainsi que de celui de nos agriculteurs.
La vague d’indignation qu’a suscité sur les réseaux sociaux les pommes de terre « bio » de la Migros provenant d’Egypte démontre bien la volonté du peuple à responsabiliser nos commerces. Cet exemple a posé de bonnes questions et le scrutin de ce jour a sans aucun doute donné les réponses que ne souhaitaient pas les grandes surfaces.


Grâce à cette votation, nous privilégierons une agriculture plus biologique, plus responsable et surtout de proximité. Sans oublier les effets bénéfiques sur notre santé, une faune et une flore préservée grâce à un niveau de nitrates plus bas dans nos eaux. Bref beaucoup de points positifs grâce à cette loi.


Reste à espérer que les grandes enseignes jouent le jeux en proposant à la population des prix décents et des revenus dignes pour nos paysans.  

21:50 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | |